• Accueil
  • > PARTENAIRES
  • > Formation en suivi des politiques publiques dans la Province de la TSHOPO

Formation en suivi des politiques publiques dans la Province de la TSHOPO

Posté par berdaasbl le 21 juin 2016

Ces institutions ont été créées en vue d’améliorer la gouvernance de ces entités, de promouvoir le développement économique et humain  durable, d’améliorer les conditions de vie de la population et consolider la paix et la démocratie.

Les articles 202, 203 et 204 de la Constitution de 2006 répartissent  les compétences entre le pouvoir centrDSCF2331al et les provinces. Ces dernières  se sont retrouvées avec des compétences aussi bien législatives que réglementaires.

Fortes de leur personnalité juridique et de la libre administration de leurs ressources, les provinces ont l’obligation d’élaborer des politiques spécifiques sur des matières de leurs compétences telles que fixées par les articles 203 et 204 de la Constitution.

De ce fait, le peuple participe à la gouvernance de leurs provinces et les gouvernants sont tenus de lui rendre régulièrement compte de la marche de l’Etat, de l’avancement des politiques publiques ainsi que de la gestion de ressources mises à leur disposition.

Dans le cadre de leur libre administration et autonomie de gestion de leurs ressources, les provinces élaborent  leurs propres politiques (à travers les édits et actes réglementaires), planifient stratégiquement leurs actions et leur développement, déterminent le cadre de résultats ainsi que les indicateurs de performance y afférents sur base desquels porteront des évaluations ; elles mobilisent leurs ressources et exécutent leurs programmes et projets avec le concours de leurs populations à qui les dirigeants sont censés rendre continuellement compte.

Si gérer, planifier les actions de développement provincial et en évaluer le résultat incombent plus au pouvoir public, le monitoring de leurs politiques ainsi que de leur gestion incombe à la communauté à travers les leaders de la société civile (OSC et médias).

DSCF2384Ainsi, donc, considérés comme parties prenantes  dans le processus d’élaboration  et d’évaluation des politiques publiques, les organisations de la société civile ainsi que les medias méritent que leurs capacités de veille et  d’observation des politiques publiques globales et sectorielles soient renforcées en vue de les outiller en techniques de suivi et d’évaluation des politiques publiques, gage d’une gouvernance véritablement démocratique.

  1. Objectifs de la formation

1.1.Objectif global

Renforcer les capacités des délégués des organisations de la société civile et des medias en technique de suivi et d’évaluation des politiques publiques.

1.2.Objectifs spécifiques

De manière spécifique, cet atelier vise ce qui suit :

-        Permettre au bénéficiaire d’acquérir des capacités de suivi des politiques publiques axées sur les résultats;

-        Mettre à la disposition des participants les outils et méthodes de suivi et évaluation des politiques publiques.

Cette formation a été réalisé avec succès par l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement dans la Province de la TSHOPO.

Laisser un commentaire

 

Chantier européen à Laillé ... |
Lesinsolites2015 |
Projetsolidariteaunepal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Festival Palestine 2015
| Le MAG du conseil syndical ...
| Association le chemin